Composter

Il faut remuer le compost

Il faut remuer le compost

Le compostage est le complément utile du jardinage, car il permet l’apport de matière fertilisante.

Actuellement, le compost peut-être apporté pendant les permanences de jardinage.

Que mettre dans le compost ?

Pour faciliter l’entretien du compost, on évite de mettre certaines choses qui pourraient théoriquement se décomposer, comme les restes de repas ou les pelures d’agrumes. On peut mettre : épluchures de fruits et légumes, fruits et légumes gâtés, papier propre, coquilles d’oeufs, marc de café… Mais surtout, pas de plastique !

Comment est géré le compost ?

Il y a trois bacs carrés faits avec des planches. Le premier reçoit les nouveaux apports. Il doit être remué régulièrement, il faut aussi y ajouter de la matière sèche (carbonée) : broyat de branches, feuilles mortes… car les épluchures qu’on apporte sont constituées principalement de matière azotée, et pour un bon compost, on doit avoir un équilibre entre l’azote et le carbone. Le deuxième bac reçoit le compost du premier bac lorsque celui-ci est plein, au bout de trois à six mois. C’est là que la décomposition est la plus active, si on écarte un peu le dessus du tas, on voit le compost fumer et tous les insectes s’agiter ainsi que les vers. Le troisième bac reçoit le compost prêt à l’emploi. Suivant les besoins, il peut y avoir un quatrième bac. Lorsque le compost est mûr, il se refroidit et les insectes se retirent car il n’y a plus rien à manger pour eux. Le compost va maintenant nourrir les plantes.